TEST – AER : Memories Of Old – Y a du grabuge dans l’air !

 Smart News
  • Bienvenue sur le Nouveau Smart Geek Club
  • Rejoins toi aussi le club, et ne rate plus rien de nos actus ;) !!
  • Les recrutements ont débutés ! si tu es de taille pour nous rejoindre, inscrit toi et présente toi sur le forum : Newser, Twitcher, Youtuber, on prend !
  • Histoire / Univers
  • Graphismes / Technique
  • Gameplay / Durée De Vie
  • Bande Son / Ambiance

Si vous aussi vous rêvez d’avoir la tête dans les nuages, dans un monde magique, sous peuplé, et sans ennemis … alors laissez moi vous raconter l’histoire de AER : Memories Of Old.



Qui Suis-je ?

Notre jeune héroïne aux formes cubique se prénomme AUK, elle possède cette unique faculté à pouvoir se changer en oiseau pour atteindre les différents îlots qui peuplent le monde dans lequel elle devra évoluer, pour accomplir sa lourde prophétie qui lui est réservé !

Et c’est ainsi que vous recevez votre premier item Magique : Une Lanterne !

En plus d’éclairer les passages sombres, la lanterne vous permet aussi de révéler les secrets du monde flottant, ainsi que les vestiges d’un monde passé…

Et votre premier envol dans les cieux en dit long sur l’ambiance, la poésie, l’aventure qui vous attend, traverser les nuages, parler aux animaux, sauver la planète … seront votre pain quotidien !

Vous passerez donc plusieurs univers d’îles flottantes pour y pénétrer dans les temples afin de récupérer des fragments qui vous permettront de finalement de sauver votre planète !

Le jeu a été développé par les studios suédois de Forgotten key depuis 2012, et édité par Daedalic Entertainment, il est disponible depuis le 25 octobre 2017 sur Steam, PSN, et Xbox Live.

A New AER ?

Au premier abord on peut vite se sentir perdu dans l’univers de AER, car ici, oubliez l’ATH, aucun signe pour vous pointer votre objectif, et d’ailleurs aucun objectif

Youhouuu Y a quelqu’un ?

précis donné ! C’est un choix tranché de la part des développeurs de vouloir d’une part renforcer l’immersion, et d’une autre donner une véritable impression de liberté, et je dois avouer que ça marche plutôt bien, et j’irais plus loin en disant même qu’autrement ce ne serait pas le même jeu ….Pourquoi ? tout bonnement car l’intrigue du jeu réside dans votre capacité à résoudre les mystère de la prophétie et des énigmes qui s’offrent à vous …

Il n’y aura aucun ennemis à tuer, pas de game over, pas de map détaillée (ou de map tout court dans les temples) , pas de pointeur, on va pas se mentir, même avec tout ça en moins, le jeu est ultra facile , et les énigmes sont (trop) faciles, au point où vous n’aurez jamais besoin de taper sur google SOLUCE AER !

Graphiquement le jeu est beau, la patte artistique est vraiment belle, car les développeurs ont décidé de ne pas créer de visage, mais de créer un monde où les protagonistes sont géométriquement bien réalisés, ce qui ajoute un certain charme, et les effets d’animations sont vraiment réussis, on prend plaisir à passer de la forme humaine à la forme d’oiseau, et de retomber avec panache !

La patte artistique est vraiment belle

Il n’y a pas de ralentissement, ou de problème d’ordre technique, ce qui nous rassure, car globalement c’est beau, mais bien vide, car à part quelques animaux perdus sur une île, et des ombres, et deux ou trois habitants, vous ne verrez rien d’autre que des îles et des énigmes …

Sans vous spoiler, sachez qu’il n’y aura JAMAIS de combat dans le jeu, et c’est un véritable choix de développeur, dans les animations du personnages reposent sur la marche, et le vol… et ce pendant 5 heures … parce que j’ai voulu try hard… la durée de vie du jeu est ridiculement faible, surtout après avoir bosser 5 ans pour peaufiner le bébé !

 

Un Univ-AER de poésie ….

Ahh des humains !

Mais effectivement on ne peut pas faire l’impasse sur l’ambiance générale du jeu, les graphismes aux petits oignons, la musique mélodieuse qui s’accord à merveille avec votre envol, dans les airs, en plein milieu des nuages, à vouloir sauver le monde à coup d’énigmes, de fragments et d’animaux étranges vous faisant la causette.

Il est clair qu’on ne peut pas rester indifférent aux charmes de AER, au point où l’on regrette rapidement sa faible durée de vie, car on aurait voulu approfondir cet univers qui nous promet bien plus que ce que l’on veut bien nous offrir…

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

The following two tabs change content below.
 - Founder of Smart Geek Club -  Gamer, Geek, Cinéphile, et surtout collectionneur de jeux vidéos, j'adore Unboxer tout ce qui bouge ... ^^ Rejoins le côté Smart de la force ...

Vous devez être identifié pour poster un commentaire.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils