TEST – Dragon’s Crown Pro : Une 2D royale qui mérite sa couronne ?

 Smart News
  • Bienvenue sur le Nouveau Smart Geek Club
  • Rejoins toi aussi le club, et ne rate plus rien de nos actus ;) !!
  • Les recrutements ont débutés ! si tu es de taille pour nous rejoindre, inscrit toi et présente toi sur le forum : Newser, Twitcher, Youtuber, on prend !
  • Histoire / Univers
  • Graphismes / Technique
  • Gameplay / Durée De Vie
  • Bande Son / Ambiance

Chers aventuriers il est temps de vous faire le test Aujourd’hui d’un J-RPG qui a été remastérisé sur Playstation 4  : Dragon’s Crown Pro, avec une version ultime en 4K s’il vous plait .. notre verdict ! 



La version PRO, et ça change tout !

A peine 5 ans après sa sortie initiale sur PlayStation 3 (et Vita), Dragon’s Crown PRO ressort en Europe dans une version PRO optimisée pour la PlayStation 4. Beat’em all très orienté RPG, Dragon’s Crown Pro est un jeu signé Vanillaware, un studio réputé pour son travail d’orfèvre en matière de graphismes et animations 2D (Odin Sphere, Muramasa the demon Blade…). Plus d’excuses maintenant, amis aventuriers, de passer à côté d’un tel jeu culte, d’autant plus que ce portage PlayStation 4 apporte son lot intéressant d’améliorations.

Basé sur le même univers que GrimGrimoire (2007, PlayStation 2) et Odin Sphere (2008, PlayStation 2), l’aventure de Dragon’s Crown prend place dans le royaume d’Hydeland. L’intrigue s’articulera autour d’une relique légendaire, la couronne du dragon (Dragon’s Crown), et des quêtes que vous devrez accomplir pour la retrouver.

Un travail plus que soigné … une maîtrise !

Les amateurs d’heroic fantasy seront enchantés par le fabuleux character design de ce jeu. A l’aide de six personnages, parfaits archétypes de l’aventurier (elfe, chevalier, nain, amazone, sorcière et magicien), vous parcourrez un monde inspiré des contes, mythes et légendes. Cavernes ténébreuses, châteaux lugubres, catacombes infernales… Un cadre parfait pour affronter un bestiaire particulièrement varié (araignées, orcs, dragons, etc) et soigné dans ses animations.

Dragon’s Crown se révèle épique et sa force visuelle se retrouve sublimée par l’ajout de la résolution 4K. C’est ainsi une grande claque pour qui n’a jamais eu la chance de jouer à ce jeu sur PS3. Tout est beau, fluide et fin. Les couleurs abondent et participent à l’émerveillement constant durant les parties. Hélas, à trop vouloir en faire, le studio Vanillaware ne peut empêcher ce côté brouillon (voire bourrin) des combats lorsque se multiplient à l’écran personnages, ennemis et effets spéciaux. La résolution 4K est un ajout incontestable mais il n’empêche pas ce défaut hérité de la version PS3 du jeu.

Un dragon à 4 !

Ne bondons pas notre plaisir car c’est peut-être le seul véritable (petit) défaut à retenir, un aspect qui d’ailleurs tend à s’atténuer suivant la taille de votre écran. Jouable jusqu’à 4 simultanément (en local ou online), Dragon’s Crown Pro s’inscrit également dans la lignée directe des Dungeons and Dragons de Capcom (1994 et 1996, bornes d’arcade) et du Legend of Mana de Squaresoft (1999, PlayStation) : des classiques qui parleront ainsi aux vieux routards du jeu vidéo. Ainsi, vous et vos amis auront à affronter des hordes d’ennemis et de boss parfois gigantesques tout en prenant soin de looter trésors et objets divers sur votre chemin.

On ne s’ennuie donc pas une seconde dans Dragon’s Crown Pro, grâce à un gameplay plus subtil qu’il n’y parait puisqu’il faudra maîtriser, avec le temps,  toute une dimension RPG faite de leveling bien sûr, mais aussi de gestion des pouvoirs et d’optimisation des équipements. Sans oublier, comme à l’accoutumée chez les jeux Vanillaware, d’amusantes séances de cuisine.

Pour couronner le tout, cette version Pro offre le choix royal entre la bande originale de 2013 ou sa toute nouvelle réorchestration. Signée Hitoshi Sakimoto, un immense compositeur auteur des musiques de Final Fantasy Tactics (1997, PlayStation), Vagrant Story (2000, PlayStation) et Odin Sphere (2007, PlayStation 2) – excusez du peu ! – cette réorchestration d’une partition déjà sublime marquera les esprits. Il faut dire qu’elle s’inspire fortement de ce qu’a pu retranscrire le compositeur Basil Poledouris dans Conan le Barbare au cinéma. On trouve ainsi de la puissance et du lyrisme grâce à la richesse des instruments de musique employés comme la harpe, la flûte ou des tambours bien moyenâgeux.

 

Dragon's Crown Pro
  • Histoire / Univers
  • Graphismes / Technique
  • Gameplay / Durée De Vie
  • Bande Son / Ambiance
5

Résumé

Version ultime d’un jeu déjà sublime, Dragon’s Crown Pro est un incontournable de la ludothèque PlayStation 4. Edité par Koch Média, il est bien plus qu’un jeu, c’est une oeuvre d’art et le résultat du travail d’orfèvre d’un studio atypique dans le monde vidéoludique d’aujourd’hui.

The following two tabs change content below.
Reunionnais. Gamer. Prepper. Cinéphile. Collectionneur compulsif. ♫ I wanna love you and tweet you right ♫

Vous devez être identifié pour poster un commentaire.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils