TEST – Warframe : Le Free To Play à son plus haut niveau !

 Smart News
  • Bienvenue sur le Nouveau Smart Geek Club
  • Rejoins toi aussi le club, et ne rate plus rien de nos actus ;) !!
  • Les recrutements ont débutés ! si tu es de taille pour nous rejoindre, inscrit toi et présente toi sur le forum : Newser, Twitcher, Youtuber, on prend !
  • Histoire / Univers
  • Graphismes / Technique
  • Gameplay / Durée De Vie
  • Bande Son / Ambiance

Notre test de Warframe, le Free To Play disponible sur PC, PS4 et Xbox One.
Que vaut vraiment ce mélange de TPS et de MMORPG développé par Digital Extremes ?



Depuis que de vastes armées belliqueuses progressent dans tout le système solaire, un appel se répand parmi les étoiles. Il convoque les Tenno, de puissants guerriers ninjas équipés de Warframe. Dans la peau de l’un d’entre-eux, vous devrez tout d’abord échapper aux Greeners et emprunter un vaisseau digne du Normandy de Mass Effect pour organiser la résistance.

Pour aller droit au but et parce qu’il aussi difficile de résumer tout la richesse de ce jeu free-to-play, Warframe est une pépite à découvrir de toute urgence sur console PS4 (ainsi que sur PC et Xbox One). À la fois TPS et MMORPG, le jeu fait furieusement penser à Mass Effect (mais aussi Dark Sector, pour les connaisseurs). Tout y est : exploration du système solaire (et au-delà), action soutenue, missions diverses (espionnage, sauvetage, sabotage, excavation, etc), avec en outre un gameplay MMO qui vous invite à faire du crafting et du looting comme pas possible.

Proposant de l’action furieuse ou de l’infiltration bien sérieuse en vue à la troisième personne, ce TPS jouit d’une impressionnante réalisation technique pour un jeu gratuit. Avec un moteur maison dénommé Evolution Engine, Warframe ferait rougir de bien grosses productions actuelles. Tournant à 60 FPS, le jeu est un modèle de fluidité et de souplesse dans ses animations même si parfois il subit quelques chutes de framerate lorsque de nombreux ennemis, joueurs et effets spéciaux s’accumulent à l’écran.

Heureusement, assez rares, elles ne gâchent pas le plaisir de parcourir des environnement aussi beaux que variés : jungles luxuriantes, bâtiments high tech, vaisseaux et citadelles gigantesques… Les couleurs et les contours sophistiqués des architectures enchantent les yeux et il n’est pas rare de s’arrêter pour admirer le travail remarquable des développeurs.

S’appuyant sur univers artistique aussi abouti que cohérent, le jeu vous plonge dans un monde futuriste teinté d’une ambiance zen du plus bel effet. Beaucoup d’emprunt à la culture japonaise (les armes tranchantes comme les katanas ou les kunais) voire indienne (toutes les poses méditatives) apportent une réelle originalité au character design. Ces inspirations se prolongent dans la musique, certains lieux d’échanges (les factions), et dans l’action.

En effet, Warframe offre des combats acharnés aux milliers de joueurs qui peuvent, jusqu’à 4, remplir les nombreuses missions que l’on retrouve sur chaque planète du système solaire. À l’aide d’un des nombreux Warframe, une combinaison spéciale qui donne de nombreux pouvoirs élémentaires, et un armement complet (des armes à feu ou de mêlée), le jeu propose un gameplay tellement riche qu’il faudrait un guide conséquent pour en résumer toutes les possibilités. Retenez juste que l’agilité des warframes s’acquiert assez vite et que l’on se surprend à virevolter dans tout les sens tout en allumant avec classe les factions nombreuses d’ennemis.

Le bestiaire est d’ailleurs très variés : extraterrestres militarisés, monstres infectés, sans compter les ennemis robotisés et quelques redoutables boss. L’action finira parfois par se révéler brouillonne dans quelques modes qui s’inspirent du Tower Defense ou dela Capture de Drapeau. Mais qu’importe, le jeu offre une expérience et un contenu complet qui s’enrichit de jour en jour avec les nombreuses améliorations des développeurs très à l’écoute d’une communauté toujours grandissante. Il faut dire que ce jeu est l’un des cinq plus fréquentés sur PC et on n’en demande pas moins sur PS4 vu sa gratuité.

En perpétuelle évolution, Warframe s’ouvre enfin davantage à l’Open World avec l’ajout imminent sur PS4 d’une mise à jour exceptionnelle dénommée Les Plaines d’Eidolon. Cette évolution majeure, qui jouit d‘une fréquentation record depuis octobre 2017 sur PC, ouvre la voie à un espace libre où les joueurs peuvent évoluer, chasser et échanger. On y reviendra d’ailleurs dans un article détaillé dans nos pages.

 

 

  • Histoire / Univers
  • Graphismes / Technique
  • Gameplay / Durée De Vie
  • Bande Son / Ambiance
4.5

Résumé

Pour conclure, Il est étonnant de retrouver un free-to-play d’une telle qualité qui en outre ne vous pousse à payer insidieusement pour évoluer. Libre à vous de payer pour accélérer votre progression dans le jeu mais quelques heures suffisent largement. Il y a d’ailleurs toujours quelque chose à faire dans Warframe : des missions, des défis, de l’artisanat… Ajoutez à cela une communauté très saine où entraide et bon esprit sont de rigueur et vous obtenez un jeu sur lequel vous reviendrez encore et encore.

Envoi
User Review
0 (0 votes)
The following two tabs change content below.
Reunionnais. Gamer. Prepper. Cinéphile. Collectionneur compulsif. ♫ I wanna love you and tweet you right ♫

Vous devez être identifié pour poster un commentaire.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils